Comme partout ailleurs le ciel à Bezons — 1995 (2)

Guy Goffette Le pêcheur d’eau

Paix de coucou
A Gérard Noiret

I

Comme partout ailleurs le ciel à Bezons
Est par-dessus le toit, et peu s’inquiètent
En bas de la qualité d’une étoffe
Si commune – sauf le vieux boxer peut-être

Qui ne dort plus et rumine sa fin
Prochaine à la fenêtre du troisième
Cité des Lilas tandis que les petits
Pavillons de meulière font corps avec

Le souvenir l’oubli des jours maigres et
Du pain dur. C’était hier et ça reste
Comme le ciel dans la mémoire, un bleu

De plus en plus rapiécé: le retour
De mon père à la maison et ses mains
Nues et meurtries près de l’assiette à fleurs.

bl – 10 s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *