Ami, l’art nous échappe et pour bien des années, — 1830 (8)

Antoine Fontaney in Vincent Laisné, L’Arsenal romantique A mon ami Charles Nodier Ami, l’art nous échappe et pour bien des années, Comme un timide enfant, aux bruits de liberté, Au fracas du canon il fuit épouvanté, Sur son aile emportant nos jeunes destinées. Nos fleurs de poésie au matin sont fanées. Nos fruits ne viendront […]

Avec ce siècle infâme il est temps que l’on rompe; — 1830 (3)

– Théophile Gautier – Poésies – Sonnet VII Avec ce siècle infâme il est temps que l’on rompe; Car à son front damné le doigt fatal a mis Comme aux portes d’enfer: Plus d’espérance!  – Amis, Ennemis, peuples, rois, tout nous joue et nous trompe. Un budget éléphant boit notre or par sa trompe; Dans […]