Au Waterloo Hotel, j’ai achevé mon tiffin, —1900 (6)

– Henri Jean-Marie Levet – Sonnets torrides Les Voyages, III Homewards A M.P. Bons d’Anty. Au Waterloo Hotel, j’ai achevé mon tiffin, Et, mon bill payé, je me dirige vers le wharf. Voici l’Indus ( des Messageries Maritimes) Et la tristesse imbécile du « homewards’. – Quelques officiers français qui reviennent d’Indo-Chine Passer en Europe un […]

Gauvain cherchait Myrdhin et cornait dans la nuit. — 1899 (12)

– Guillaume Apollinaire Triptyque de l’homme La maison de cristal Gauvain cherchait Myrdhin et cornait dans la nuit. Des ombres vagues erraient dans Brocéliande. Le preux s’apeurait: « Est-ce sabbat? Rien ne luit. Myrhdin connaît ma voix, Dieu fasse qu’il l’entende. » Le cor pleurait et l’écho répétait … Un bruit, Un cri tout à coup; lors […]

A pas lents, et suivis du chien de la maison, — 1893 (4)

– Albert Samain Au jardin de l’infante Automne A pas lents, et suivis du chien de la maison, Nous refaisons la route à présent trop connue. Un pâle automne signe au fond de l’avenue, Et des femmes en deuil passent à l’horizon. Comme dans un préau d’hospice ou de prison, L’air est calme et d’une […]

Mes songes au printemps, vont, là-bas, habiter. — 1991 (35)

– La France moderne Le harem Mes songes au printemps, vont, là-bas, habiter. Oui, là-bas, un harem où les belles du monde, Fronts blancs, fronts jaunes, fronts rouges et tatoués, Ont fait de mon désir l’agrafe de leurs voiles. Leurs douces mains, leurs mains promptes à me flatter, Sentent bon l’oliban et la banane blonde […]

Du haut des cieux, un soir, je vis descendre — 1827 (3)

– M.J. in L’hommage aux demoiselles Imitation de l’italien de Pétrarque Du haut des cieux, un soir, je vis descendre Un ange ailé d’un aspect féminin, Aux blonds cheveux, au regard doux et tendre, Aux pieds légers, au sourire divin ! Seul, étonné, craignant de me méprendre, A pas pressés je suivois mon chemin, Lorsqu’il m’appelle, en […]

Siddons! dont la magie et m’éclaire et m’étonne — 1808 (3)

Stanislas de Boufflers Recueil de Poésies, extraits des ouvrages d’Hélène-Maria Williams, …. Sonnet à Madame Siddons Siddons! dont la magie et m’éclaire et m’étonne Par des plaisirs si purs et si délicieux, En ouvrant à ton gré les enfers ou les cieux, Souffre que sur ton front je pose une couronne, Pour prix de tant […]