Qu’à l’aspect de ces tours tout pâlisse d’effroi; — 1802 (3)

Abbé Pierre David Première épitre à M. L’abbé Sicard ….

Deuxième sonnet, sur la prison du Temple, où le trop bon Louis XVI a été détenu

Qu’à l’aspect de ces tours tout pâlisse d’effroi;
Elles ont vu crouler la puissance suprême;
C’est ici que la rage a dépouillé le Roi,
De ses titres pompeux et de son diadème.

D’obscurs agitateurs, sans équité, sans foi,
Pour réduire le vol et le meurtre en système,
Osèrent s’emparer du sceptre de la loi,
Et juger, condamner le Monarque lui-même.

Que le Ciel irrité, lance tous ses carreaux!
Que l’enfer, contre nous, déchaîne ses bourreaux!
Verseraient-ils jamais tant de maux sur la France.

Ce lâche assassinat, source de nos malheurs,
Fit naître la terreur et régner la licence,
Qui nous ont tous courbés sous le joug des voleurs.

Q8 – T14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *