Que j’aime du Très-Haut les chefs-d’oeuvres divers! — 1819 (1)

Demonvel (J.Mi. Jus-Ari.. D’Gallia) Dieu. …

Sonnet à la gloire de Dieu

Que j’aime du Très-Haut les chefs-d’oeuvres divers!
Tout porte de son nom la grandeur, la puissance;
Il se montre partout, et dans tout l’univers
On aperçoit l’éclat de sa magnificence.

L’espoir de l’orphelin, la terreur du pervers,
Il s’établit l’appui de la sage innocence.
L’homme qui le chérit brave tous les revers:
Il est presque animé de son intelligence

O grand Dieu! soutiens-moi dans ma faible vertu;
Que mon coeur ne soit pas sans cesse combattu.
Oui, secours ton enfant, puisqu’enfin il t’honore!

Ne pourrais-tu garder aucun de tes secrets? …
Ma raison l’aperçoit; il faut que je t’adore
En louant tous les jours les dons de tes bienfaits.

Q8 – T14

« Fait à T***, en 1816« . L’auteur est, en fait, le même que celui des sonnets 1817, 2-4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *