Nos violons français, l’Europe les préfère ; — 1843 (28)

Charles Lefeuve Nouvelles poésies

A P.

Nos violons français, l’Europe les préfère ;
Mais leur école, habile aux contrastes saillants,
Aimant à transposer les tons, les caractères,
Exécute le mieux les mouvements brillants.

Ton violon sait seul, artiste germanique,
Nous rappeler de Spohr les prolongés accens.
De la ballade ayant l’horizon poétique,
Il chante, et jusqu’au drame il atteint par instants.

Dire que par delà les nombreuses nuances
Des temps et du talent, comptent comme distances,
L’esprit des nations perce en tout et toujours !

Chez toi l’adagio, plein d’amoureuses grace,
Paraît tout un roman ; et notre allegro passe
Comme un bon mot, valeur des françaises amours.

Q38  T15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *