Je vous ai parcourus, bords aimés de l’Isère, — 1883 (20)

L.Rémy Simple passe-temps

Auprès des Alpes

Je vous ai parcourus, bords aimés de l’Isère,
J’ai contemplé souvent, à l’aube printanière,
Cette onde qui mugit aux pieds des hauts sommets
Où s’égare notre oeil, sans se lasser jamais.

Fronts neigeux de géants dont la tête altière
Se cache dans les cieux, miroirs où la lumière
Des astres nuit et jour étincelle en reflets,
Eternels Glaciers que les pas inquiets

Du mortel n’ont osé fouler, et ma pensée
Contemplant de si haut le néant infini,
De l’être dont l’orgueil est chaque jour grandi,

Et l’immense bonté, l’insondable grandeur
De Celui qui prodigue au monde sa splendeur,
Je me suis écrié: l’homme est une fumée!

Q1 – T35 – Formule des tercets, cdd eec, très rare et ne respectant pas la règle d’alternance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *