La lune à travers les quinconces — 1887 (1)

Jean LorrainLes griseries


Rocailles
pour M. Edmond de Goncourt

La lune à travers les quinconces
Erre, illuminant les ronces,
Du parc, illustre endormi;

Et le bassin des Rocailles,
Où rôde un reflet ami,
Songe, dans l’ombre à demi
Plongé, de l’ancien Versailles.

Fille et sœur des dieux augustes,
La lune en domino blanc
Glose et d’un baiser tremblant
Effleure en passant les bustes,

Et sur un rythme très lent,
Au loin sur les gazons jaunes,
Tourne une ronde de faunes.

aab cbbc deed eff – 7s (vers1 :8 ) – Autre ‘sonnet à la Lorrain’.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *