A Douvres les douaniers ne m’ont pas cherché noise, — 1950 (2)

Henri Thomas Nul désordre

Victoria

A Douvres les douaniers ne m’ont pas cherché noise,
Je suis monté dans un compartiment désert
(Ce Grec enfin lâché) du train qui roule vers
Londres. Fumons en paix la dernière Gauloise.

Celui qui reste pur, attentif, énergique,
D’une ville à venir sera le géomètre,
Elle vient, la voici, c’est la cité de briques
Eparse dans le noir pendant vingt kilomètres.

Gares disparaissant avant d’avoir un nom,
Visages éclairés par des feux de charbon,
Entrepôts interminables en contrebas,

Un bus! Il m’a peut-être garé l’an dernier;
Des éclairages verts. Voici mon ici-bas,
Spiritualisons-le, quartier par quartier.

Q62- T14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *