Cinq fois la corneille a coassé au-dessus — 1988 (3)

Robert Marteau Liturgie (1992)

(Saint-Laurent-du-Fleuve, samedi 3 septembre)

Cinq fois la corneille a coassé au-dessus
De l’arbre mort, filant droit ensuite vers la
Polaire qui est tout au sommet de la hampe
De l’Ourse et pour nous en surplomb du peuplier.

Je ne l’ai pas vue: elle a franchi l’entre-deux
Des arbres comme un harpon qui serait lancé
Sans qu’on sut la cible: un pan de nuit échoué
Au nord, un dernier autel fait d’os ciselé,

Le faîte d’un mat avec des figures peintes,
Encore le cuir où furent imprimés l’orbe
Et le centre. Oui, elle a crié cinq fois puis s’est

Tue ayant délivré au monde tel qu’il est
Le message qui lui fut confié à l’aube
Quand la nuit et le jour étaient en même temps.

bl – 12s – sns

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *