Fin de partie, fin de vers, fin de siècle, — 1989 (2)

coll. –  Sonnets (ed. Alin Anseeuw)

Alin Anseeuw


Fin de partie: Trouvez Hortense!

Fin de partie, fin de vers, fin de siècle,
L’inspiration arrache au coeur du firmament
Une larme, c’est le sel de la vie, les amants
Et le poète assis nient la course des siècles,

Mange dans le miroir les reliefs du bonheur
La poésie que de tes larmes tu arroses
Dans les jambes d’Hortense a le goût d’une chose
Vaine, l’avant-printemps est un regard trompeur.

L’éternité est à la porte et le vent mord
Les corps qui ont pris froid, amour tu éparpilles
En poussant de mon vit ce qui tombe par mille

J’ai au bout de ma course un coeur qui s’essouffle et
Je traîne avec mes vers un cadavre enchaîné
Hortense est dans mon rêve une main qu’on dévore.

Q63 – T35

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *