Onze novembre, achèvement sous la pluie de — 1998 (10)

Emmanuel Hocquard Un test de solitude – sonnets


X

Onze novembre, achèvement sous la pluie de
l’antéfixe des oiseaux.
Dans cette phrase, ce sont les espaces entre les

mots qui m’ont donné l’ordre des mots.
Sur le terrain, quelque chose manque entre la
Souche brûlé et le canale. Il manque un mot.
Le canale est un projet de bassin quatre. Et le
souvenir d’une anamorphose.
Dans l’herbe, le canale a été un trapèze de craie.
Par l’optique photographique, c’était un carré blanc
dressé dans le paysage.
Pour les yeux, exactement un rectangle clair si on
se tenait debout sur la pierre plate à fleur d’eau
faisant une île dans le bassin trois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *