coda 61 Je reste enténébré, régent de mes revers

in  Camille Abaclar Je suis le ténébreux

Gilles Esposito-Farèse

MONOVOCALISME EN E

! ME DESESPERÉ !
(Le désespéré)

Je reste enténébré, régent de mes revers
Entre Gers et Vendée, mes temples se dépècent,
Les célestes reflets décèdent, et mes vers
Revêtent l’encre ébène et terne des détresses.

Mère très regrettée, en ces stèles sévères,
Rendez les mers d’Egée et les terres de Grèce,
L’été cher de mes sens, entremêlement vert
De pêches et de ceps, ère de mes tendresses.

Est-ce Vesper, Cérès? … Entends-je Déméter?
En tête, je ressens ses lèvres de déesse;
Cette femme de rêve émerge et se redresse …

Cerbère est renversé, je pénètre en Enfer,
Et je reprends, le temps des sept thrènes d’Hermès,
Le thème et le secret des fées et des prêtresses.
GERBERT DE NERVEL

 » La seule voyelle employée est le e « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *