Mes encyclopédies reverrouillées sur le surnom de l’éloge — 1981 (1)

– Oulipo – Atlas de Littérature potentielle – Traduction d’un sonnet de Mallarmé selon la méthode S+7, à partir d’un dictionnaire analogique Mes encyclopédies reverrouillées sur le surnom de l’éloge Je souffle de préférer avec l’insociable technique Un éboulis par mille ferments exorcisé Sous le liseron au loin de ses levers de soleil record Se […]

VIDESMOTNULGRA — 1977 (10)

– Georges Perec Métaux **** *** VIDESMOTNULGRA VUREMOTSPLANDI VOIRELYSDUNMAT VINTLARCDESMOU VANCESMORTDULI VIDELUSOMBRANT VERSFILDONTMAU VESATINMORDGLU VILEMORTSDUNHA VREQUANDMOTSLI VRENTLOMISDUJA VELOTDANS MURGI VRANTDOUBLIMES VOLSBRANDIMUET Vides (mot nul) Gravure (mots) Plan d’ivoire Lys d’un mot Vint l’arc des mouvances Mort du livide lu sombrant vers fil dont mauve satin mortel glu vile Morts d’un havre quand mots livrent l’omis […]

LARCINSUDOMPTE 1977 (9)

– Georges Perec Métaux *** *** LARCINSUDOMPTE DUNSALIPROMETH EUSMORDANTPLIB LANCDESPRITMOU DEFIANTLORSPUM APIMENTDHORUSL ARDFELINSOMPTU EUXSPRINTMODAL HUMANTDESPOIRL EMPANSORTIDUFL ANCTROUSDELIMP AVIDEMORTPLUSN ESURPLOMBANTDI TSDUMILANPROBE Larcin su dompté d’un sali Prometheus mordant pli blanc d’esprit mou défiant lors puma, piment d’Horus (lard), félin somptueux Sprint modal Humant d’espoir l’empan sorti du flanc trous de l’impavide mort plus ne surplombant dits […]

DROITNULSMACHE — 1977 (8)

– Georges Perec Métaux *** ** DROITNULSMACHE FERSLOTHUMAIND UNMEPHISTOLARD ANTDOLMURISPHE RIQUESDONTMALH EURSYLIANTDHOM MESDINTOXHURLA NTMAISLEJOURDH UIMANCHOTLESDR ACHMESDORUNLIT TRESCHAUDLOINM ORPHINESTALMUD TRAHISONDEMPLU MEHORSLINDUBAT Droit Nuls mâchefers – lot humain d’un Méphisto lardant dol mûri – sphériques dont malheurs y liant d’hommes d’intox hurlant Mais le jourd’hui manchot les drachmes d’or un lit très chaud, loin Morphines Talmud Trahison […]

METALGRISFONDU — 1977 (7)

– Georges Perec Métaux **** METALGRISFONDU AMBREFLOTSIDUN SIMPLERONDTUAF FIRMESVOLDUTAN TPROMISFEULAND ESFILMDOUTRANC ESFLOTMUBRINDA ILPARFUMDONTSE PRENDUSAMIFLOT LANFUITDOMBRES REFUSANTDOMBIL ICUNFLOTDRAMES HURLANTDEFISMO UFREINDALSTHOM Métal gris fondu ambre Flot Si d’un simple rond tu affirmes vol du tant promis feu landes film d’outrances Flot mû brin d’ail parfum dont s’éprend us à mi- flot L’an fuit d’ombres refusant d’ombilic un […]

MONDESIBRUTLAG — 1977 (6)

– Georges Perec Métaux *** MONDESIBRUTLAG ANGUETORDSIMPL EGRANITSYMODUL ANTGRISDOUXMEL ANGEDUPLISTROM BOLISANGDURTEM PSDUMÉTALGROIN CRIMEDUSANGLOT DARGENTMISOUFL ACONGELDUMISTR ALSTRINGDOUEMB RINGUEPLATDOSM OSEMIGLUDANTHR AXMOTLUDINGRES Monde si brut la gangue tord simple granit s’y modulant gris Doux mélange du pli Stromboli Sang Dur temps du métal groin Crime du sanglot d’argent mis où flacon Gel du Mistral «  String  » d’où […]

LEZINCMORDUSAT — 1977 (5)

– Georges Perec Métaux ** LEZINCMORDUSAT URECLIMATSDONY XSACREDULIMONT AMISLENTDUCORP SCHEMINDURATLO RSQUEDITONMACL EDUCRISTALNOMB REPLUSMICADONT COBALTSINDUREM ODULANTCRISPEM ENTSLORDUMACHI COULISDARGENTM OTARMEDUNSCHLI CKSOLIDEMURANT Le zinc mordu sature climats d’onyx: sacre du limon tamis lent du corps chemin du rat lorsque – dit-on – macle du cristal n’ombre plus mica dont cobalt s’indure, modulant crispements l’or du mâchicoulis d’argent mot […]

INSTARDUPLOMBE — 1977 (4)

– Georges Perec Métaux 4-10 sonnets de quatorze vers de quatorze lettres chacun, chaque vers est hétérogrammatique (une lettre n’est jamais répétée) (il y a d’autres contraintes). Chaque poème est suivi de sa traduction en vers libres. INSTARDUPLOMBE TDUBRONZESALIM PIDEBRULANTSOM NAMBULETRISDOX YDESLAITONBRUM EANGSTROMDUBIL LONSTRIEDUCAMB RIENTOMBACSDUL TIMEJOURDANSBL INDAGESMORTLUB RIQUEBLONDMAST OCLAMBRISNETDU RTOCSINDEAMBUL ANTRHUMBDOEILS Instar du plomb et […]

MUVER à son miroir perd sa propre personne — 1977 (3)

– Paul Braffort Son ‘est non-et » MUVER à son miroir perd sa propre personne Mulhierr a d’autres yeux, Shantant n’a pas ce nez. Ce n’est plus ton visage, ô MUVER!! Non, hideux, C’est SULFAM qui te fixe au travers du Teepol! Tu fuis, MUVE, tu fends ces rues où t’encombras Du blues à Saint-Glinglin l’horrible […]

A nuage muet une morale rie — 1977 (2)

– Oulipo – Hommage à Raymond Queneau (Bibliothèque oulipienne) – – d’un autre membre de l’Oulipo  » Une case vide – longueur des syllabes – dans la Table de Queneleieff est comblée, minimalement, par ce sonnet, selon les règles et aussi quelque ironie. Un clinamen dans le compte des lettres, par absence et excès, dit […]