Mon coeur a son secret, mon âme a son mystère — 1897 (12)

Louis AigoinNotice sur Félix Arvers et variations sur les rimes de son sonnet.

Le sonnet d’Arvers ‘à revers

Mon coeur a son secret, mon âme a son mystère
Un amour insensé subitement conçu
Plein de désir, d’espoir, je ne pouvais me taire;
Celle dont je suis fou, du premier jour l’a su.

Comment de l’être aimé passer inaperçu?
Comment à ses côtés se croire solitaire?
Pour moi, j’aurai goûté ce bonheur sur la terre,
Osant tout demander, d’avoir beaucoup reçu.

Dieu ne l’avait pas faite en vain jolie et tendre.
Elle a, dans son chemin, trouvé très doux d’entendre
Les aveux qu’un amant murmurait sur ses pas.

A l’austère devoir, j’en conviens, peu fidèle,
Elle saura, lisant ces vers tout remplis d’elle,
Le nom de cette femme, …. et ne le dira pas.

Q10 – T15 – arv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *