Mon cadre a son secret, ma toile a son mystère: — 1931 (3)

Albert Bouckaert Pastiches et parodies du sonnet d’Arvers in Revue Belge 15 mars 1931

Jean Goudezski

Sonnet d’art vert

Mon cadre a son secret, ma toile a son mystère:
Paysage éternel en un moment conçu!
Suis-je un pré? Suis-je un lac? Hélas, je dois le taire,
Car celui qui m’a fait n’en a jamais rien su.

Ainsi, je vais passer encore inaperçu,
Toujours assez côté, mais pourtant solitaire;
Et mon auteur ira jusqu’au bout sur la terre,
Attendant la médaille et n’ayant rien reçu.

Le public, quoique Dieu l’ait fait gobeur et tendre,
Va filer devant moi, rapide, sans entendre,
Malgré mon ton gueulard, mes appels sur ses pas!

Au buffet du salon, pieusement fidèle,
Il va dire, en buvant son bock tout rempli d’ale:
« Quels sont ces épinards? » et ne comprendra pas.

Q10 – T15 – arv

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *