Qu’à son plaisir mon œil te considère — 1988 (7)

– Bernard Manciet (trad) André du Pré Sonnets gascons X Qu’à son plaisir mon œil te considère Il fait de toi toute sorte de fleur La fraîche rose en sa belle couleur C’est ton menton, ton col, ta main légère Qu’avec des lis candides il tempère. Sur ton front naît le souci de pudeur Dedans […]

Mon âme a ses dessous, ma vie en est l’émule: — 1987 (9)

Jacques Jouet in une réunion de l’Oulipo La Dissimulation ou Sonnet à une mule dédié aux mânes de Luc Etienne Mon âme a ses dessous, ma vie en est l’émule: Un penchant sans limite en un moment conçu, Le mal est accompli, je le tais, dissimule, Et celle qui l’a fait, l’a fait à son […]

Je connais bien le comte Dracula — 1981 (4)

– Pierre Gripari L’Enfer de poche Sexy Dracula Je connais bien le comte Dracula Et je souris, quand j’entends ceux qui disent Que les fleurs d’ail, et tout le tralala, Balles d’argent, miroirs, latin d’église, Epieux pointus, conjurations apprises, Ou crucifix peuvent le réduire à Ce petit tas d’os et de cendres grises Qu’un courant […]

1973 (1 à 5)

– Oulipo – La Littérature potentielle Jean Queval 1-5 Cinq sonnets ce coeur pur vitrifié mystérieux un peu mort ce richard décéda dans son parc étoilé ce faux dur supprimé vaniteux il s’endort ce vieillard susurra que son arc épuisé ce n’enfant réfléchit dit qu’ailleurs sur la trame ce mormon suçotant le radar qui l’avive […]

La volupté du soir, la nuit et son mystère — 1970 (10)

– Antoine Pol Croquis : 17 variations sur le sonnet d’Arvers Moïse La volupté du soir, la nuit et son mystère Descendaient sur ces monts où Japhet fut conçu ; Et Moïse, accablé, enfin las de se taire, Re-disait à IAVE ce discours par trop su : «  O Seigneur, j’ai vêcu puissant et solitaire. Souhaitant de passer […]

La cigale, un beau jour, s’en vint en grand mystère, — 1970 (9)

– Antoine Pol Croquis : 17 variations sur le sonnet d’Arvers La cigale et la fourmi La cigale, un beau jour, s’en vint en grand mystère, Chez la fourmi, ayant conçu De quémander, mieux eût valu se taire Un grain de mil, tout un chacun l’a su. « Mon dénuement d’insecte solitaire N’a pu de vous passer […]

Mais si, mon vieil ami, votre secret mystère — 1970 (8)

– Antoine Pol Croquis : 17 variations sur le sonnet d’Arvers Mais si, mon vieil ami, votre secret mystère Je l’avais deviné quand vous l’aviez conçu. Une femme sait bien l’amour qu’on veut lui taire, J’attendais votre aveu sans que vous l’ayez su. Hélas ! il est trop tard mon cher inaperçu ! Vous méritez un peu de […]

Tu pus l’ut d’un luth, sûr Ubu! L’us fut vu d’un turlututu, — 1970 (5)

– Adolphe Haberer a e i / y o u (ed.1993, chez l’auteur) U Tu pus l’ut d’un luth, sûr Ubu! L’us fut vu d’un turlututu, D’un rut dru, d’un but, d’un tutu – Chut! D’un cul nu – d’un fût brut bu Sur un tumulus. D’un Sud sûr, Plus d’un suc plut d’un cumulus, […]

« Qi vit ici?  » Cris d’ibis vifs. — 1970 (3)

– Adolphe Haberer a e i / y o u (ed.1993, chez l’auteur) i / y « Qi vit ici?  » Cris d’ibis vifs. « Qi vit?  » Lys, iris gris, vit-il? Cris (bis) vils; six pics incisifs.  » S’il y vit, fils d’Isis viril? Si vit Lilith?  » Il vit nid d’if, N’y prit d’instinct l’incivil […]